Electrolux Newsroom Belgium

« La cuisson à la vapeur – méthode dépassée ou tendance? »

Lorsque vous entendez le mot « vapeur », la première chose qui vous vient à l’esprit, c’est certainement les régimes tout droit sortis des années 80. Repensez-y, la méthode est en train de se faire une place au sein des restaurants les plus chics. Elle est également en train de faire son chemin dans les foyers. Tasteology, c’est le nom de la nouvelle web-série documentaire développée par AEG. Le documentaire couvrira les 4 étapes essentielles à la préparation d’un repas à la fois multi-sensoriel, durable, nutritionnel et savoureux. Les 4 épisodes de la série invitent les internautes à un voyage culinaire autour du globe afin de gagner en inspiration et connaissance et ce, bien au-delà de ce que proposent habituellement les émissions culinaires classiques. Lancée le 25 mai, Tasteology est désormais disponible sur YouTube.

La cuisson est très certainement l’une des étapes les plus importantes dans la préparation d’un plat. Il y a bien évidemment de multiples façons d’accomplir cette étape. Bouillir et faire frire ses aliments sont probablement les deux méthodes les plus évidentes, mais il en existe tellement d’autres. La cuisson à la vapeur est l’une d’entre elles et fait son grand retour dans nos cuisines. Aujourd’hui, la cuisson à la vapeur est extrêmement populaire parmi les chefs les plus doués de la planète et s’est même étendue aux repas préparés au sein des foyers. Cependant, la cuisson à la vapeur ne doit pas être confondue avec la cuisson « sous-vide », elle aussi devenue très populaire parmi la communauté des « foodies » toujours avides de nouvelles tendances culinaires. Ces derniers aiment particulièrement se vanter du fait qu’ils aspirent l’air de leur nourriture avant de la cuire. De cette manière, une cuisson à très basse température dans de l’eau chaude ou à la vapeur est plus facile.

« Lorsqu’on applique la technique de la cuisson « sous-vide », on aspire l’entièreté de l’air présent dans les aliments. Cette technique permet de cuire à basse température, tout comme la cuisson vapeur. L’intérêt d’installer un four sous-vide chez soi est croissant d’année en année. C’est le résultat de la sensibilisation croissante au sein de la population aux avantages et bénéfices de cette technique de cuisson. En effet, cela permet de cuire ses aliments avec une précision sans pareil avec pour résultat une texture incroyable et un goût hors du commun. Aussi, la technique permet d’utiliser un cinquième de la quantité d’épices habituellement utilisée lors d’un repas cuit au four classique. Avec cette méthode d’aspiration de l’air, tout est plus concentré », affirme Rose Vanhecke, Product Manager Cooking chez AEG.

Utiliser la vapeur pour cuire ses aliments est une technique millénaire. Cette technique permet de répandre la chaleur de manière uniforme et ainsi, de rendre la nourriture plus juteuse et plus goûteuse. La chef Catalina Vélez (star d’une émission TV culinaire) nous affirme qu’elle adore être tout simplement une « naturaliste ». Elle pense également que tout le monde devrait se recentrer sur ses racines – consommer des aliments non transformés, riches en nutriments. Sa passion est de revenir à des méthodes de cuisson traditionnelles comparables à la cuisson à la vapeur et de les adapter à nos vies quotidiennes modernes.

« La cuisson à la vapeur, je le pense, est la meilleure manière de cuire ses aliments. En effet, elle permet de les conserver dans leur meilleur état, leur forme la plus pure. Grâce à la cuisson à basse température pendant une longue durée de temps, les fibres des aliments ne sont pas brisées. De cette manière, il n’y a aucune perte nutritionnelle à déclarer », nous dit Catalina Vélez.

Hervé This, un autre expert au programme de Tasteology, est un « gastro-chimiste ». Il a enrichi le monde d’une technique très particulière : faire bouillir un œuf au lave-vaisselle. Il a nommé cette technique, « l’œuf parfait ». Il est convaincu que la clé d’une cuisson réussie n’est pas nécessairement uniquement la durée mais plutôt la température exacte.

Preuves à l’appui et conseils:

  • Le guide d’Hervé This pour « l’œuf parfait »:

 Cuisez lentement l’œuf dans l’eau ou au four à très précisément, 65, 66, 67 or 68 degrés Celsius pendant 1 à 8 heures. La température est plus importante que le temps de cuisson. Vous allez sûrement vouloir essayer de varier la température afin de trouver celle qui vous donne le résultat qui vous convient le mieux. Bonne dégustation de votre propre œuf parfait !

  • Le guide de Catalina Vélez « La cuisson vapeur en pleine nature»

– Creusez un trou d’à peu près 50cm dans le sable/sol et faites un feu avec du bois et/ou des pierres.

– Disposez des feuilles fraîches sur le dessus afin de protéger la nourriture de la fumée.

– Enveloppez votre nourriture (un poisson de votre choix, figues fraîches, bananes vertes et herbes fraîchement cueillies).

– Recouvrez le tout avec du sable/de la terre.

– La température n’atteindra que 100 degrés Celsius. C’est la température parfaite pour cuire du poisson.

– Laissez le tout sur le feu pendant 2h.

Save and share this post